vendredi 22 mai 2009

Save our blogs !!!

Trois images qui proviennent de "Save our blogs" http://www.saveourblogs.blogspot.com/

Son nom résume l'essentiel.
L'auteur espagnol Nacho Gomez écrit ceci:

"La muerte de un blog se produce por la falta de comentarios. Muchos visitantes no se dan cuenta de que sus comentarios son VITALES para la supervivencia de un blog. ¡SALVA TU BLOG!"

Le même texte en anglais:

"A blog´s dead is promoted by shortage of comments. A lot of visitors don´t realize that their comments are VITALS for the blog´s survival.

Et la traduction en français pour ceux qui ne maîtrisent ni l'espagnol, ni l'anglais:

"La mort d’un blog est la conséquence d’un manque de commentaires. Beaucoup de visiteurs ne se rendent pas compte que leurs commentaires sont VITAUX à la survie d’un blog. SAUVEZ VOTRE BLOG!"


Alors...
Por favor, deje un comentario. Gracias.
Please, leave a comment. Thank you.
S'il vous plaît, laissez un commentaire. Merci

5 commentaires:

  1. J'ai compris le message Marité, c'est vrai il ne suffit pas de lire,en plus en espagnol, tu as fait fort.Ok d'ac je vais en faire plus en essayant d'être au top.

    RépondreSupprimer
  2. ah bon ? fallait le dire !
    Dans ce cas, j'm'en va commenter...
    Mais plus observatrice qu'actrice (malgré Juliette...), le contenu risque d'être parfois dénué d'intérêt, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Merci Cannelle, afaitplaisir.

    Et pourquoi, Karo, ton commentaire serait dénué d'intérêt ? J'ai besoin d'avoir ton opinion: c'est mauvais, pas trop pire, trop pire, pourrave... moyen, assez bon... point vert... euh, non, ça c'est en maternouille...
    Il faut le dire !
    En plus, ton intérêt est aussi une "récompense" par rapport au "travail" effectué... C'est hachement important pour moi.
    MERKI.

    RépondreSupprimer
  4. Mouaa ah ah, J'm'en va t'en fère des comentères!!!

    RépondreSupprimer
  5. Ben, oui je les attends avec impatience tes réactions... sinon à quoi qu'ça sert que j'me creuse eul tiête pour àrien !!!
    MERKI d'avance CBC.

    RépondreSupprimer