jeudi 19 janvier 2012

Bouclier vital

Je relaye un article paru sur le blog de Christine.
Nos petiots de maternouille
vont-ils connaître le sort des poulets élevés en batterie ?
Au moment où les suppressions de postes vont bon train,
la surcharge de travail s'accroît...
avant, pendant et après la classe !!!

(dessin extrait de "Fenêtres sur cour" )

44 commentaires:

  1. *** Les petits enfants scolarisés en maternelle sont les adultes de demain, nous devrions nous en préoccuper bien plus que nous le faisons actuellement.
    Tu as raison Marité de relayer cet article.
    MERCI BEAUCOUP.
    Bises et bonne continuation !!!! ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MERCI BEAUCOUP à toi Nancy de prendre conscience que ces petits "poulets" seront adultes demain. Leur éducation mérite mieux qu'un poulailler.
      BISOUS et bonne soirée.

      Supprimer
  2. je relaye aussi car malheureusement totalement d'accord ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que l'on peut compter sur toi...
      GROS BECS.

      Supprimer
  3. Bonsoir, Marité.

    Surtout avec Attila à la tête de tout ça...

    Je ne sais pas relayer mais , dans la vie de chaque jour, je ne manque pasde m'indigner haut et fort.

    En particulier sur ce point si crucial de l'éducation

    Bonne soirée.
    Merci pour tout
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Herbert,
      Ne serait-ce qu'en parler autour de soi, c'est déjà bien.
      Bonne soirée.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. ça devient grave en effet...et c'est pas prèt de s'arranger hélas...

    gros bisou Marité♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait Isabelle... Il faut en parler autour de toi.
      GROS BECS m'tiote.

      Supprimer
  5. Je m'en vais lire cet article!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais la situation... même si tu "composes" avec hein !
      BISOUS Chrys.

      Supprimer
  6. J'ai un CM2 en ZEP et depuis lundi, j'ai un effectif de 27 élèves !
    Pareil, cherchez l'erreur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien évidemment !!! On sait qu'en zone d'éducation prioritaire (je traduis pour les non-initiés) on doit donner plus à ceux qui en ont le plus besoin afin de lutter contre l'échec scolaire.
      Plus il y a d'élèves, plus l'égalité des chances s'amenuise.
      Courage !!!

      Supprimer
    2. TPS PS MS à 30 31
      lot annuel
      et mon premier stage (en responsabilité oui ça date ça existe plus mais l'école si!)35 TTPS Ps MS avec 2 WC pour la classe conjointeMSGs
      et c'est tout !

      Supprimer
  7. J'adore ta comparaison avec les poulets élevés en batterie... Et pourtant!...
    Bonne journée, Marité, et fais attention à tes doigts; il fait froid!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça Richard. Et tu connais la consistance de la "chair" du poulet après un tel élevage !!!
      BISOUS.

      Supprimer
    2. et quand y a 1 ou 2 collègues absents et les élèves répartis... bref ....

      Supprimer
    3. N'importe quoi en cas d'absence... Cela devient de la garderie, impossible de fonctionner normalement, et côté sécurité... il y aurait de quoi s'en soucier !!!
      BISOUS.

      Supprimer
  8. Vraiment nos enfants vont devenir les "poulets" de demain...quel gâchis !!! Je m'en vais vite lire les articles...Bonne journée....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pire qu'un gâchis Armelle... c'est la Honte !!!
      Bonne lecture et transmets autour de toi. Merci.
      BISOUS.

      Supprimer
  9. Tu vois... cela ne m'étonne pas du tout.
    Nos dirigeants, je le crois de plus en plus, font tout pour que l'exception française d'une école maternelle gratuite et vraiment performante n'existe plus.

    Nous sommes seuls en Europe... et beaucoup nous l'envient, comme d'autres choses que nous savions faire.

    Je suis écoeurée.

    Bonne journée malgré tout.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le noeud du problème est bien la conséquence des choix budgétaires drastiques du ministère. Comment peut-on "brader" ce premier maillon de la scolarité !!! La maternelle paie le prix fort à cette politique aveugle !!!
      Bonne journée quand même aussi ma Quichottine. BISOUS.

      Supprimer
  10. Nos petits parqués comme des poulets !
    Et ça donne la chair de poule, où allons-nous comme ça ?
    Tout concourt à écoeurer les enseignants.
    Pour les recruter en dehors de l'Education Nationale ? ...ça existe déjà paraît-il.
    Va-t-on vers une privatisation, une école payante qui garantirait ce que le Public ne peut (ou ne veut) plus assurer?
    GRRR !!!
    Bisous Marité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on inscrit plus les plus jeunes
      de toutes façons on les compte déjà pas dans les statistiques et /ou pour les ouvertures de classe

      Supprimer
    2. Merci m'tiote Solveig d'avoir touché du doigt l'écoeurement des enseignants. En 1979, j'ai bataillé avec d'autres, pour que les effectifs soient à 30 élèves maxi par classe. Depuis rien de nouveau sous le ciel gris des titiots !
      Et tu as raison Barbara de dire que les deux ans ne compte pas dans les effectifs pour une ouverture de classe. Une quantité négligeable quoi !!! D'ailleurs, l'accueil des 2-3 ans devient de plus en plus réduit (35% en 2000 contre 13% aujourd'hui.)
      GROS BECS.

      Supprimer
  11. Merci ma copine de relayer ce bouclier vital bien plus important que le bouclier fiscal, mais on voit bien que les priorités ne sont pas les priorités de tout le monde, c'est pourquoi parlons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je ne suis plus dans le circuit, tout ce qui concerne la maternouille me touche ma Copine.
      Tu proposes des débats hyper intéressants sur ton blog !!! L'on sent bien que les maîtresses s'investissent au quotidien et peinent à trouver des solutions adaptées. Si en haut de l'échelle (qui menace de s'écrouler) on pouvait écouter et vivre un peu dans la réalité des classes... les difficultés pourraient peut-être s'amenuiser !!!
      BISOUS.

      Supprimer
  12. Je vais aller lire cet article. En effet ça devient vraiment inquiétant.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dimitri de t'en informer. Nous sommes tous concernés.
      BISOUS.

      Supprimer
  13. Cela devient dramatique; on dirait que l'état veut détruire l'école maternelle qui était il n'y a pas si longtemps ,un modèle pour les autres pays européens!
    Pauvres gosses : pire que des poulets!
    On marche à l'envers !
    Finalement , je suis contente d'être à la retraite!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement Fanfan !!! La première "coupe" concernera, à plus ou moins longue échéance, la maternelle. Ne pas oublier qu'elle n'est pas obligatoire !!! Un moment il a été question de rattacher la Grande Section au CP. Quant à la Petite Section la "marche" est entamée.
      BISOUS.

      Supprimer
  14. Il suffirait d'en parler au Président "Je m'aoccupe de tout" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH !!!!! Si tu as des accointances avec lui, je t'en prie, n'hésite pas. Le corps enseignant te remercie :-)))))))))))
      BISOUS.

      Supprimer
  15. nous avions un cycle maternelle envié par nos voisins européens. Pour une fois, nous étions les meilleurs et bien voilà qu'on va massacrer cet outil indispensable à l'épanouissement de nos petits. La France pourra-t-elle un jour conserver ses atouts et améliorer ses points faibles comme l'école primaire et le cycle secondaire. Ah croire que nous sommes maso car n'oublions pas que ce sont les Français qui élisent les gouvernants et aussi eux qui manifestent leur mécontentement. Alors que faisons-nous nous tous majoritairement ? Je fais un peu de provoc. pardon mais il nous faut nous réveiller avant les élections présidentielles car sinon rien ne changera et la crise aura bon dos pour tout réduire et encore réduire. Bises rebelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà Malou tu as tout dit, et ce n'est pas de la provoc'!!!
      MERCI
      GROS BECS.

      Supprimer
  16. y avait une école Montessorie un moment pres de chez moi payante
    5 élèves
    forcement des réussites

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture."
      "L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'État."
      Le développement de ces grands principes alimente la partie législative du Code de l'éducation.

      Je n'émettrai pas de critiques contre Mme Montessori :-) j'aime sa pédagogie. Par contre, on peut s'interroger sur ce fait ? Pourquoi cette école existait ?
      GROS BECS.

      Supprimer
    2. je ne critiquais point non plus car de très bonnes idées dont certaines que j'adaptais aussi
      mais il est sûr qu'avec 5 élèves le choix de la méthode est bien moins important que l'effectif à aider

      Supprimer
    3. Bien sûr Barbara, je te rejoins sur ta conclusion.
      GROS BECS.

      Supprimer
  17. J'ai lu l'article publié par Christine ... Il n'y a rien dans les statistiques concernant la Grèce . Normal : il n'y a pas d'écoles maternelles ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Ce n'est pas une priorité pourtant j'ai lu dans ce lien qu'il en existait quand même.
      BISOUS

      Supprimer
  18. jill bill21.1.12

    Décidément pauvre France ! Les poules ont plus de grâce à ses yeux ! Bisous Marité

    RépondreSupprimer
  19. Tu peux le dire Jill !
    Les poulets et poulettes de nos écoles ne gloussent peut-être pas assez fort pour se faire entendre :-)
    GROS BECS.

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Marité, Je vois que tu te sens toujours concernée par ce qui se passe dans le monde de l'Éducation malgré tes TGV. Bravo pour l'intérêt que tu as gardé pour la profession et surtout pour le bien des jeunes. Tu sais quoi, il faut se battre ici aussi pour avoir plus de ressources humaines dans nos écoles. Comme quoi, les hauts fonctionnaires de partout ne sont pas des pédagogues et surtout des visionnaires de l'édification de la société. Ils ont une courte vue, et surtout une vue de gros sous. Pour l'humain, ils auraient besoin de venir passer une semaine ou deux dans une école et d'être confrontés à la réalité des enseignants et des jeunes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Esther, ce n'est pas parce-que je suis en TGV que je m'exclue de ce qui se passe à l'école. Bien au contraire, j'ai plus de temps pour le faire.
      Il faudrait effectivement proposer à ces politiques de venir, ne serait-ce qu'une journée, constater ce qu'est une journée d'école... Mais, l'important pour eux n'est pas la qualité ... juste une question de rentabilité !!!
      GROS BECS.

      Supprimer