jeudi 31 octobre 2013

Campagne sucrière...

Le billet concernant la campagne sucrière montrait une photo d'une montagne de betteraves. Hier, il faisait beau, elles ont été enlevées afin d'être acheminées vers la sucrerie.
Le ballet des camions est incessant dans ces moments là, 
pas de perte de temps...
mais dans sa cabine, le camionneur reste zen !!!

73 commentaires:

  1. Ils ne sont pas taxés?
    Je sors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non José, reste !!! Justement je voulais faire allusion à cette éco-taxe qui pourrait leur coûter bonbon :-)
      GROS BECS

      Supprimer
  2. aghhhhhhhhhh je sens d'ici !!!!





    je repars déjà que .....
    j'adore +++la vidéo
    ne pas se fier aux apparences
    extra merci

    et j'espère à bientôt !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooh oui, désolée ma Barbara... Mon billet était prêt depuis hier et j'ignorais que les blettes (odeur de terre et de betteraves) te resteraient sur l'estomac !!! :-)
      GROS BISOUS

      Supprimer
  3. C'est vrai , qu'y joue bien Dupré! Mais moi j'suis plus sensible au jeu de la Flambard!
    Et puis elle a quéque chose de plus touffu vOire échevelé, nan? BIZ Mamarité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Adrienne est au-dessus du panier... :-)
      Je vois que Mossieur a d'la feuille :-)
      GROS BECS min tiot Alain... "primé" de l'expo !!!

      Supprimer
  4. Bon jeudi.
    Bisoux de nous deux

    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thierry !
      Je l'espère meilleur pour Dom...
      GROS BECS à vous deux

      Supprimer
  5. les camionneurs mélomanes ...et la betterave.. tout une histoire..drôle!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Elfi on ne s'y attend pas et pourtant... :-)
      BISOUS

      Supprimer
  6. L'odeur bientôt sera beaucoup moins drôle !!!
    Bisous, Marité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Ambre, l'odeur des pulpes n'a rien d'un Channel number five :-)
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  7. J'aime mieux le salaire de la peur avec Y Montand et C Vanel
    Bises pour TI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ce n'est pas le même registre... C'est Strauss et "Le beau Danube bleu" :-) Tout ça pour de la nitro !!!
      GROS BECS à TI Jean-Claude

      Supprimer
  8. Comme je ne prend jamais les départementales... je n'écoute que du Bol Hérault de Javel , et pi c'est tout !
    Bonne à noche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooh, une allusion au permis de conduire avec Jean Yanne !!! Un très bon sketch aussi !!!
      Et puis ce jeu de mots très "zàpropos" d'un morceau de musique "kassique" très lancinant et parfois agaçant :-)
      GROS BECS et MERCI mon Tonton Mitch'

      Supprimer
    2. Hi hi hi!
      Effectivement!
      Moi aussi j'aime bien écouter le Bol Hérault de Javel!
      Et tonton Mitch devrait passer par chez moi pour en écouter la toute nouvelle version;o)
      Très bon weekend à tous deux et gros bisou pour toi ma Zamie;o)

      Supprimer
  9. au sujet de la rouge, j'entendais souvent durant ma période "Singe en hiver", "on va ouvrir une nouvelle betterave". C'est pas faux un godet de rouquin vaut huit sucres.
    Maintenant dans l'jus j'en mets plus.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! Une expression très spécifique... je ne connaissais pas. Faut dire que j'préfère le jus d'queuchettes et sans sucre aussi...
      BIZzzzzzzzz mon Bourdon

      Supprimer
  10. Que serait le vie sans sucre et sans sel.... et sans les humoristes, merci Marité, bon W-E de la Toussaint, bises de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as raison m'tiote Jill ! On serait bien tristes et sans pêche :-)
      GROS BECS gris et pluvieux d'une journée de Toussaint à "blueser" !

      Supprimer
  11. Les routiers sont sympas ... voire même mélomanes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce pourrait être un anachronisme... Même ce mot là, les routiers peuvent le connaître... car ils LISENT :-)
      BISOUS Liza

      Supprimer
  12. J'aime bien l’appréciation de Jill .
    Bon week-end Marité
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi Claudine ! Que ferait-on sans Jill et ses mots poétiques, humoristiques et imaginaires ???
      Bon week-end et BISOUS

      Supprimer
  13. Bon week end
    Bisoux de nous deux.

    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GROS BECS à vous deux Dom et Thierry !!!

      Supprimer
  14. ktrine1.11.13

    des bisous ma Zamie Mie Mie, avec chés betteraves o zon foait des guénels!!
    Sinon, c'est l'odeur de la mélasse qui me revient quand la campagne commence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, ma Ktrine, j'ai vu ça chur fessebouc !!! Une tradition qui ne se perd pas ! Et en plus je trouve que c'est plus chouette qu'avec une citrouille...
      L'odeur des pulpes est raffinée aussi quand la fermentation est au maximum :-(
      GROS BECS ma ZAMIE-IE-IE

      Supprimer
  15. J'avais oublié ces deux camioneurs, je connais leur texte par coeur pourtant ! je suis donc contente de les revoir sur cette vidéo.
    Et oui, çà va vite de nos jours de cultiver les betteraves ... il y a d'énormes machines.
    Bel après-midi et à très bientôt
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, heureusement que je te les ai remis en mémoire ces deux baraqués de la route !!!
      "Le paysan" est équipé... il se regroupe d'ailleurs avec d'autres pour éviter toute perte de temps... car "le temps c'est de l'argent":-)
      GROS BECS Annick !

      Supprimer
  16. J'ai la sucrerie qui n'est pas trop loin à vol d'oiseau...
    lorsque le vent souffle par là .. pouaaaaaaa
    belle soirée colorée, bises

    RépondreSupprimer
  17. coucou Marité...pas de betteraves d'où je viens
    ... Jean Yanne... j'adore je pleure les "comiques" de cette époques
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, on ne va pas "faire les vieilles" mais, effectivement les humoristes osaient et pouvaient se permettre, avec beaucoup de finesse, des textes qu'aujourd'hui on censurerait !
      GROS BECS m'tiote Josette

      Supprimer
  18. dit moi Marité je reviens de lire ta citation de Duchamp ...36 nuances... je crois qu'un "livre" est sorti avec 37 nuances tu crois que" l'hauteur" c'est inspiré de maître ?
    re gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, tu me poses une colle m'tiote Josette !!!
      Re-GROS BECS

      Supprimer
    2. Tu as supprimé ton commentaire ma Barbara, mais je crois que tu avais raison, il doit s'agir des "50 nuances" de Grey. Un roman à ne pas mettre entre des mains chastes :-)
      GROS BISOUS ma tiote !

      Supprimer
  19. Réponses
    1. Merci ! A toi aussi CAthy !
      GROS BECS

      Supprimer
  20. Si tous les routiers étaient aussi zen, ce serait moins stressant pour les automobilistes sur la route!
    Il y a bien longtemps, en descendant en vacances au Portugal, alors que je traversais l'Espagne avec mes 4 gosses dans la voiture, on a bien cru qu'un routier énervé, aller nous monter dessus en ville au feu rouge, parce que je l'avais doublé peu de temps avant sur la route!
    Non mais, se faire doubler par une femme au volant! C'est un monde ça!

    ***
    Re ROBISOU et à bientôt ma Zamie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Pas rassurant du tout cette histoire !!! Avais-tu mis ton clignotant ??? :-) Un peu énervouillé il aurait pu descendre et tu l'aurais peut-être impressionné en lui décochant ton plus beau sourire... Pas de doigt d'honneur bien évidemment :-)
      GROS BECS m'tiote Mildred

      Supprimer
  21. En commençant la lecture de ton billet, j'ai pensé à l'éco-taxe dont on parle actuellement. et tout de suite après à un sondage lu cette semaine concernant le bonheur au travail. Sondage Viavoice pour le nouvel observateur.
    Les agriculteurs font partie des professions les plus heureux au travail. Tout comme les enseignants. Des fois, il y a des choses qui me surprennent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, cela me surprend !!! C'est un sondage bizarre car on sait que la profession (comme celle des enseignants) n'est pas aussi facile que cela... même si j'ai tendance à dire qu'ils se plaignent tout le temps... Mais on pourrait penser que ceux qui croient en leur action en retirent davantage de bonheur que ceux qui jouissent de positions et/ou de revenus plus élevés... Allez on va y croire :-)
      BISOUS

      Supprimer
  22. Bon, ben j'avais prévu de parler du sucre la semaine prochaine (semaine du goût décalée à cause d'un voyage en Allemagne) mais changement de programme: tout le monde ira au coing ! On m'en a donné une pleine cagette hier et je ne suis pas certaines que tous mes élèves connaissent...
    Quelle chance nous avons eue, nous les plus de 30 ans, de profiter régulièrement du talent de Jean Yanne et de ses acolytes! Merci pour ces souvenirs en noir et blanc!

    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben, la rentrée s'annonce bien ! Tout le monde sera puni !!! :-)
      Tu penses leur faire préparer des recettes avec tes coings ? Compote ? Tarte ? Pâte de coings ? Pas trop de sucre dans ce fruit, à mélanger avec des pommes.
      Oui, tu as raison (comme Josette) de dire que nous avons bien ri des facéties de ces humoristes !!! De temps à autre ça fait du bien de s'en jeter un petit "gorgeon-souvenir" dans un coing... euh coin... !!
      GROS BECS Ep' !

      Supprimer
    2. Ce sera des coings caramélisés au four avec miel, cannelle, cassonade et pitête un clou de girofle.

      Bises d'Ep'

      Supprimer
    3. Ah oui avec du miel, deule cassonnade ché fin bon !!!
      Bonne préparation et dégustation... et bonne rentrée !
      GROS BECS Ep'

      Supprimer
  23. Bon et doux week-end , pas trop gris ....
    Bien la photo et le texte à méditer...
    Bisoussssssssssssssssssssssss
    Thérèse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thérèse !
      Un samedi doux mais gris... Allez, pour demain on souhaite un peu de soleil !
      GROS BECS

      Supprimer
  24. Lorsque nous habitions à Caen, combien de fois ai-je vu, dans ces plaines à betteraves sucrières ce va et vient incessant de camions ramassant la récolte chargée à grand renfort de pelleteuses sur le dos pour les livrer à l'usine sucrière de Cagny qui fonctionnait jour et nuit pendant la saison. Petit inconvénient, lorsqu'il pleuvait, les roues de ces semi-remorque rendaient les petites routes de campagne très glissantes et provoquaient chaque année des accidents de la circulation. Le prix à payer pour avoir du sucre à mettre dans son café !

    Bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mêmes souvenirs des routes dangereuses

      Supprimer
    2. Merci Roger pour ce témoignage. Mon papa était ouvrier agricole et il conduisait les remorques de betteraves en tracteur !!! Tu imagines le temps qu'il fallait et les journées bien étirées qu'il passait !!! Mon épousé a travaillé une saison au laboratoire de la sucrerie proche comme d'autres saisonniers. Il était posté et pendant 4 mois la sucrerie tournait jour et nuit comme tu le dis.
      GROS BISOUS et bon dimanche... à toi aussi ma Barbara :-)

      Supprimer
  25. Marité je viens te dire bonsoir
    j'espère que tu as passé une belle journée
    Pour mon petit voyage et bien mercredi il faisait trop froid mais jeudi le temps était sympa
    J'y retournerai mais au moins de mai je pense ce sera plus vivant
    j'ai du voir 11 personnes si je ne me trompe pas
    C'était assez amusant je trouve
    Mais bien calme et trop calme pour FLO
    bisou et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu sur ton blog que l'endroit était désert... Pour un ado ce n'est pas forcément " la joie" !!!
      Je suis contente de te retrouver, j'espère tout de même que tu t'es aérée la tête :-)
      Je t'embrasse France et bon dimanche.

      Supprimer
  26. Et je ris... et te souhaite un beau dimanche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ö ! Encore un dimanche au chaud :-)
      BISOUS

      Supprimer
  27. Un travail sûrement pénible ; j'entends mal la vidéo ; j'aimais bien Jean Yanne ; bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Fanfan on ne peut pas le nier, mais aujourd'hui les camionneurs sont mieux équipés !
      BISOUS

      Supprimer
  28. ici aussi une sucrière pas loin, à Bresles... dur travail. bises Marité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Cathie, je la connais bien cette sucrerie ! Il en reste peu dans l'Oise...
      BISOUS et bon lundi !

      Supprimer
  29. Réponses
    1. Merci ma Barbara ! A toi aussi, et, déjà un bon lundi !
      GROS BISOUS

      Supprimer
  30. Hello chère Marité !!!!
    J'adore la vidéo ! hi hi hi !!!!! :o)
    GROS BISOUS des tropiques ✿ ✿ ✿
    Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah te revoilà ma chère Nancy...
      Je vais te voir sous les Tropiques :-)
      GROS BISOUS

      Supprimer
  31. Bon début de semaine

    Bisoux
    Thidom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vous deux aussi, bonne journée ThiDom !
      GROS BECS

      Supprimer
  32. Bonjour Marité,

    J'apprends ainsi que les betteraves proviennent essentiellement de Picardie + transformation...;-)
    Je suis aussi contente de découvrir Jean Yanne dans ses premiers films..comme Louis de Funès, Lio Ventura..c'est une époque que je n'ai pas connue mais que j'aime regarder..
    Bises et bon début de semaine..;-)

    RépondreSupprimer
  33. Oui, oui, c'est la région privilégiée... Un jour, un prof de maths m'a traitée de "betteraves"... ce qui a eu pour conséquence de m'en dégoûter... des maths, pas des betteraves :-)
    Tu es jeunotte Cassandre... mais tu fais bien de les regarder pour enrichir ta culture humoristique :-)
    BISOUS

    RépondreSupprimer
  34. J'aime les betteraves, mais j'avoue qu'on ne m'a jamais traité de ce mot-là...

    Les maîtresses en trouvaient d'autres pour moi. ;))

    Bisous et douce soirée, Marité. Je suis désolée d'avoir été si peu présente les derniers temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, ma Quichottine, c'est une des raisons qui m'a poussée (et d'autres) à me dire que pour enseigner il fallait certaines compétences humaines :-)... et que peut-être, en enseignant moi-même, je pourrais démontrer que pratiquer autrement n'aurait pas cet effet néfaste. Ce prof de maths (de mon année de sixième) me terrorisait, et face au tableau j'étais incapable de réagir positivement. Voilà comment dégoûter les enfants des apprentissages... Je considère les maths autrement à présent mais bon, c'est un moment que je n'ai jamais oublié !
      Ne t'excuse pas, je sens toujours ta présence même si tu es absente :-)
      GROS BISOUS et bon dimanche !

      Supprimer